article5

La Crimée (en tatar de Crimée : Qırım signifiant « ma colline » [qır « colline », ım « ma »], en russe : Крым / Krym, en ukrainien : Крим / Krym), anciennement Tauride, est une péninsule située au sud de l’Ukraine et à l’ouest du kraï de Krasnodar en Russie, qui s’avance dans la mer Noire. La péninsule de Crimée est réputée pour son climat méditerranéen, ses vignobles, ses vergers, ses lieux de villégiature, ses sites archéologiques, et aussi ses stations balnéaires dont notamment celles de Théodosie, de Soudak, d’Alouchta mais également celle de Yalta, où ont été signés en 1945 les accords de partage de l’Europe entre Staline (Union soviétique), Roosevelt (États-Unis) et Churchill (Royaume-Uni). Sébastopol est également célèbre, depuis 1783, pour sa base navale qui accueille la flotte de la mer Noire de la marine russe.

Correspondant à l’antique Tauride, la Crimée a fait partie, de l’Antiquité au XIIIe siècle, du monde grec devenu byzantin, tout en étant ouverte au nord aux peuples des steppes (Cimmériens, Scythes, Goths, turcophones, Mongols, etc.) pour rejoindre au XVe siècle l’Empire ottoman et à la fin du XVIIIe siècle l’Empire russe, puis en 1922 l’Union des républiques socialistes soviétiques. Dans cette dernière, elle constitue une république socialiste soviétique autonome, puis un oblast qui fait d’abord partie de la République socialiste fédérative soviétique de Russie. À la fin de la Seconde Guerre mondiale la population des Tatars de Crimée subit une déportation.

La ville de Sébastopol qui fut fondée en 1783 par l’impératrice russe Catherine II, devient autonome du reste de la Crimée en 1948. En 1954, la Crimée est cédée par un décret soviétique à la République socialiste soviétique d’Ukraine. En 1991, après la chute de l’URSS, la Crimée obtient le statut de République autonome de Crimée au sein de l’Ukraine indépendante et Sébastopol devient une ville à statut spécial. La capitale de la Crimée est Simféropol. La ville de Sébastopol, grand port de guerre sur la mer Noire dans le sud-ouest de la péninsule, ne fait pas partie de la République de Crimée, mais dispose d’un statut administratif spécial de ville fédérale. En mars 2014, lors de la crise de Crimée, le Parlement criméen, au terme d’un référendum unilatéral — car ne reconnaissant pas les nouvelles autorités provisoires à Kiev, qui elles ne reconnaissent pas le référendum en retour — proclame la sécession de la République de Crimée puis sa réintégration à la Russie en tant que sujet fédéral. La ville de Sébastopol devient quant à elle la troisième ville d’importance fédérale de Russie, au même titre que les villes de Moscou et de Saint-Pétersbourg. L’Ukraine, soutenue par un grand nombre de pays de la communauté internationale, ne reconnaît pas ce référendum et maintient ses revendications territoriales sur l’ensemble de la péninsule de Crimée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *